Atelier, Blog Post, Concert sans orchestre, Painting
Leave a Comment

In the studio today and leaving to art summer school

(La version française suit)
I am very excited as I am leaving next week for an intensive week long summer class on another painting technique called “grisaille” with my favorite art teacher, Jacques Lajeunesse.
Grisaille is a term for painting executed entirely in monochrome or near-monochrome, usually in shades of grey. It is particularly used in large decorative schemes in imitation of sculpture. Many grisailles in fact include a slightly wider colour range.
A grisaille may be executed for its own sake, as underpainting for an oil painting (in preparation for glazing layers of colour over it), or as a model for an engraver to work from. “Rubens and his school sometimes use monochrome techniques in sketching compositions for engravers.”[2] Full colouring of a subject makes many more demands of an artist, and working in grisaille was often chosen as being quicker and cheaper, although the effect was sometimes deliberately chosen for aesthetic reasons. Grisaille paintings resemble the drawings, normally in monochrome, that artists from the Renaissance on were trained to produce; like drawings they can also betray the hand of a less talented assistant more easily than a fully coloured painting.” (Wikipedia)
This technique will certainly be useful for this next series I am working on. Down here is a picture of my studio work today.
Je suis très heureuse car je quitte la semaine prochaine pour un cours intensif d’une semaine sur une technique ancienne de peinture appelée la grisaille. J’apprendrai cette technique avec mon professeur préféré, Jacques Lajeunesse.
“La Grisaille est une technique de peinture en monochrome ou en semi-monochrome, le plus souvent dans les tons de gris. Elle est particulièrement utilisée dans les arts décoratifs pour imiter la sculpture. Plusieurs grisailles incluent une légère variation de couleurs.
Une grisaille peut être exécutée telle quelle ou elle peut servir de fond pour une peinture à l’huile (en préparation pour l’application de glacis) ou encore elle peut servir de modèle préparatif pour les graveurs. La coloration entière d’un sujet est exigeante pour l’artiste, ainsi la grisaille était autrefois utilisée comme technique plus rapide et moins coûteuse, quoiqu’elle était souvent choisie délibérément pour des raisons esthétiques. La grisaille ressemble au dessin, normalement monochrome, que les artistes de la Renaissance étaient entrainés à produire; comme le dessin, elle peut facilement trahir la main de l’artiste moins talentueux comparativement à la toile entièrement peinte de couleurs.”
Cette technique me servira très certainement pour la production de ma nouvelle série de toiles. La photographie ci-haute représente mon travail d’atelier en ce moment.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s