Atelier, Blog Post, Concert sans orchestre, Painting
Comments 2

In the studio

IMG_5608

The finished second test.

IMG_5611

The preliminary drawing for the next test.

(La version française suit l’anglais)

I finished the second test last week. It made me understand many things. Things I already knew, but that I needed to validate. I need to work from a reference photo that has not too many details. I want the rendering of my paintings to be more blurred than realistic;  I find emotions are “stronger” when the image is blurred compared to realistic (not sure how to put that into words). Anyhow, I realize the perfectionist in me will always want to go get the details, so if my reference picture is too perfect, I  really will have a lot of trouble to control myself and stay in the blurred zone. My reference picture for the first essay was more detailed than this one, and if I compare the 2 essays, I find this one better than the first.

Also, in my painting class, I was taught that we had to draw and paint the whole body, even if some parts were hidden in the dark, and that we would make the parts disappear in darkness by applying layers of dark glazes. In my first essay, I kept the whole head and tried to make it disappear in the background, yet I had trouble to determine were to stop putting glazes and how to make it disappear. For this essay, I just did not draw, nor paint the top of her head at all, I just went straight for the black background and I find it looks better. So For the next essays, I will not be listening to my teachers (oops!) and I will go for the cut off head straight away (as you can see on the picture of my preliminary drawing up here).

I also worked with a different blue this time. I worked with prussian blue, yellow ocre, laque de garance (not sure what it is in English), and burnt sienna. For the first test, I used this old tube of magnesium blue. I like better the prussian blue. I also wondered if I should stay in the blue hues, and not go in the pinkish ones. My image is supposed to be something imagined. Like when you think of someone you love, in your head, the image that is created. That’s why I want it blurred, because imagined things are never in details. I also want the color to be faded, dreamlike, because the colours of imagined things are never saturated. This woman is supposed to represent Clara as a mental image Schumann would have. And since he was madly in love with her, I was wondering if I should not work in more reddish or pinkish hues, warmer colours, instead of this cold blue. But I find the blue gives more of a dreamlike setting… And I am thinking the red hues could probably give Clara a devilish look. Clara was very young at that time and I want to keep that purity feeling (more that the sexual one). And isn’t blue better for that? I don’t know. I am not certain.  What do you think?


J’ai terminé cette semaine mon deuxième essai qui m’a aidé à comprendre plusieurs choses. Des choses que je savais déjà, mais que j’avais besoin de valider. Je dois travailler à partir d’une photo référence qui n’a pas trop de détails. Je veux que mes toiles soient plus « floues » que réalistes, je trouve qu’une image « floue » transmet les émotions de façon plus puissante qu’une image réelle (je ne sais pas vraiment comment expliquer ceci). Enfin, je comprends maintenant que la perfectionniste en moi veut toujours aller chercher le plus de détails possibles. Ainsi, si ma photo de référence est trop parfaite, j’ai beaucoup de difficulté à me contrôler et à aller chercher moins de détails. Ma photo de référence était plus détaillée pour le premier essai, et si je compare les deux essais, je pense que ce deuxième est plus réussi.

Aussi, dans mes cours de peinture, nous avons appris qu’il fallait toujours dessiner et peindre l’entièreté du sujet, même lorsque certaines parties du corps disparaissaient dans la noirceur. On nous disait qu’il faut alors faire disparaitre ces parties en appliquant plusieurs couches de glacis foncé. Dans mon premier essai, j’ai gardé toute la tête du sujet, mais j’ai eu de la difficulté après à juger où je devais arrêter de mettre des glacis et j’ai eu de la difficulté à la faire disparaitre. Pour ce deuxième essai, je n’ai pas dessiné le dessus de la tête du tout, je suis allée directement avec le fond noir et je crois que c’est beaucoup mieux. Ainsi, pour les prochaines toiles, je ne vais pas écouter mes professeurs (oups!) et je vais y aller avec les têtes coupées (comme vous pouvez le voir sur la photo ci-haute du dessin préliminaire de mon prochain essai).

J’ai aussi travaillé avec un bleu différent cette fois-ci. Bleu de Prusse, ocre jaune, laque de garance et terre de sienne brulée. Pour le premier essai, j’avais utilisé un vieux tube de bleu de magnésium. Je préfère le bleu de Prusse. Je me demande également si je devrais continuer dans les tons de bleus plutôt que dans les tons rosés. Mon image doit représenter quelque chose d’imaginé. Comme lorsque vous pensez à quelqu’un que vous aimez… cette image qui se crée dans votre tête. Voilà pourquoi je veux que l’image soit « floue ». Parce qu’une image imaginée n’est jamais détaillée. Je veux aussi que les couleurs soient délavées, parce qu’une image imaginée n’est jamais faite de couleurs très vives. Cette femme doit donc représenter une Clara imaginée par Schumann. Et comme il était amoureux fou d’elle, je me questionne si je ne devrais pas travailler dans des tons plus chauds, comme le rose ou le rouge, plutôt que dans les tons froids avec ce bleu. Mais je trouve que le bleu traduit bien cet aspect de rêve. Et j’ai peur que les tons de rouge ne donnent un air diabolique à ma Clara, ce que je ne voudrais pas. Clara était très jeune à cette époque et je veux lui donner une aura de pureté plus qu’une aura sexuelle. N’est-ce pas que le bleu est mieux pour ça? Je ne sais pas. Je ne suis pas certaine. Qu’en pensez-vous?

2 Comments

  1. “Ne pas écouter les professeurs” le flou et le bleu me semble une excellente recette en préparation, hâte de voir la suite…

    Liked by 1 person

  2. Audrée says

    Je suis d’accord, j’aime beaucoup l’utilisation du bleu. Je suis retournée voir ton autre essai, et à force d’y penser, je ne sais pas si j’ajouterais le rosé… Je ne trouve pas ça inintéressant du tout, mais je crois que ça souligne davantage le côté charnel, et comme tu ne souhaites pas que ce soit le cas, il est peut-être préférable de garder ça bleu?

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s