Atelier, Blog Post, Concert sans orchestre, Painting
Leave a Comment

Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles

 

(English follows French in this post)

J’ai passé les deux dernières semaines à essayer de trouver des solutions à mes problèmes de peinture. Je crois avoir déterminé l’erreur que j’aurais commise. En effet, je pense qu’à certains moments, j’ai ajouté du siccatif de cobalt dans mes mélanges de temperas, ce qui aurait eu pour effet de rendre ma peinture semblable à de l’émail, et donc, quand j’arrive pour mettre de l’huile sur cette peinture séchée, elle perle en partie et ne colle pas partout. Le problème est que j’ai usé de ce siccatif au gré de mes humeurs et qu’ainsi ce ne sont pas tous mes tableaux, ni même toutes les sections du même tableau, qui sont touchés par ce problème. C’est une petite surprise heureuse depuis quand je travaille, ne sachant pas d’avance si je vais peindre sur une partie adhérente ou pas. Pour les parties émaillées, je prends de l’huile que je frotte énergiquement en pesant fort sur le pinceau dans l’espoir que ça colle un peu, puis j’attends que ça sèche et je reviens ensuite pour peindre. Ça fonctionne, mais il ne faut pas que je frotte trop trop fort. Enfin. au final je mettrai un bon verni sur mes tableaux dans la confiance que tout se scelle et colle comme il faut. Comme le disait Voltaire, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles.

La sélection photo ci-haute montre une partie de mon travail des dernières semaines. J’ai appliqué une couche de bleu sur tous mes vestons et j’ai commencé à appliquer de la couleur sur les cheveux. Les couleurs sont encore beaucoup plus pâles que se qu’elles auront l’air au final.


All’s for the best, in the best of all possible worlds.

I spent the past 2 weeks trying to find a solution to my paint problems. I think I have identified the mistake I probably made. I might have sometimes added to many Cobalt siccative drops in my tempera, which would have transformed my paint in some kind of enamel, which means that when I try to put oil on top of this paint, it does not bind properly. The problem is that I have added these drops following my moods, hence not every panel, not even all sections of the same panel, are affected by this. It is a little happy surprise for now on when I work, as I never know if I will be painting a section where it sticks or not. For the sections that don’t bind, I use oily medium which I apply energetically, putting weight on my brush, anticipating it will stick. Then I wait for it to dry and I come back to paint. It works, as long as I don’t press too hard on my brush. I will put a good thick varnish in the end, hoping it will seal everything properly.  As Voltaire would say, all’s for the best, in all possible worlds.

The picture selection up here shows a part of the work I did these past weeks. All jackets have now a second coat of blue paint, and I started to apply some brown to the hair. The colors are a pale version of what they will be in the end.

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s