Author: Marie H. Sirois

In the studio and on trying to find a space to show

    (English follows the two clips down here) J’ai quitté le Québec pour une semaine au mois de février, ainsi mon travail en atelier a peu avancé. J’ai quand même réussi à terminer la première couche de glacis sur tous mes Schumann. Ce qui me rend vraiment heureuse comme j’ai le sentiment d’apercevoir enfin la lumière au bout du tunnel. Les portraits commencent à ressembler à ce à quoi je m’imaginais. C’est un processus tellement long, c’est encourageant de voir que tout fonctionne comme je l’avais conçu. J’ai donc très hâte de débuter les glacis sur mes Clara, dans l’espoir que ce soit la même chose pour elles. Pourtant, je suis incertaine et je me demande si je ne devrais pas terminer tous mes Schumann avant d’attaquer Clara ou alors si je ne devrais pas garder le procédé identique à celui du début, soit de peindre chaque étape en même temps sur tous les tableaux. Plus je peins, meilleure je suis, et donc faire tous les tableaux simultanément les rend tous égaux visuellement ; …

In the studio

(English follows French in this post) Je réalise que je n’ai pas écrit ici depuis un bon moment maintenant. Les choses vont bon train dans mon atelier. Je travaille maintenant sur la partie la plus agréable de toutes : les glacis! J’ai commencé par mes Schumann et je terminerai avec mes Claras. Voici quelques photos de mon travail (aucun tableau n’est terminé encore). Je joins aussi une vidéo où vous pouvez me voir peindre. I realize I have not posted here for some time now. Things are going very well in my studio. I am now working on the most fun part of all : the glazes! I have started with my Schumanns and will finish with the Claras. Here are some pictures of my work now (none of this are yet finished). I am also posting a video where you can see me paint.

Carpe diem

(English follows French in this post) Voici des études photographiques de roses que j’ai fait les dernières semaines. La vie d’une rose en deux semaines. Ce sont des photos juxtaposées de la même rose photographiée avec deux semaines d’écart. “Mignonne, allons voir si la rose Qui ce matin avait déclose Sa robe de pourpre au soleil, A point perdu cette vesprée, Les plis de sa robe pourprée, Et son teint au vôtre pareil. Las ! voyez comme en peu d’espace, Mignonne, elle a dessus la place Las ! las ! ses beautés laissé choir ! Ô vraiment marâtre Nature, Puis qu’une telle fleur ne dure Que du matin jusques au soir ! Donc, si vous me croyez, mignonne, Tandis que votre âge fleuronne En sa plus verte nouveauté, Cueillez, cueillez votre jeunesse : Comme à cette fleur la vieillesse Fera ternir votre beauté.” ⏤ Ronsard Here are some photographic studies of roses I did in the past few weeks. Two weeks in the life of a rose. It is the same rose, photographed two weeks …

In the studio

(English follows French) J’ai donc commencé à appliquer la couleur sur mes portraits. Mes Schumann ont deux couches de données sur les vestons et sur les cheveux. Il me reste peut-être une dernière couche à donner et après je reviendrai avec des glacis. J’ai commencé à travailler un peu les visages, en appliquant de minces couches de glacis et en travaillant un peu les yeux. J’en suis rendu au Clara. Leurs robes sont terminées, mais je n’ai pas encore travaillé le chandail ou le visage, c’est ce que je vais faire cette semaine. Je sens que les tableaux commencent vraiment à prendre forme, ce qui est toujours encourageant et réjouissant. I have started to apply color on my portraits. My Schumanns have 2 coats on the jackets and the hair. I will need to apply another coat and then I will come back with glazes. I started working lightly on their faces, applying thin glaze layers and working on the eyes. Now I am starting the Claras. I finished their dresses, but I have not …

Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles

  (English follows French in this post) J’ai passé les deux dernières semaines à essayer de trouver des solutions à mes problèmes de peinture. Je crois avoir déterminé l’erreur que j’aurais commise. En effet, je pense qu’à certains moments, j’ai ajouté du siccatif de cobalt dans mes mélanges de temperas, ce qui aurait eu pour effet de rendre ma peinture semblable à de l’émail, et donc, quand j’arrive pour mettre de l’huile sur cette peinture séchée, elle perle en partie et ne colle pas partout. Le problème est que j’ai usé de ce siccatif au gré de mes humeurs et qu’ainsi ce ne sont pas tous mes tableaux, ni même toutes les sections du même tableau, qui sont touchés par ce problème. C’est une petite surprise heureuse depuis quand je travaille, ne sachant pas d’avance si je vais peindre sur une partie adhérente ou pas. Pour les parties émaillées, je prends de l’huile que je frotte énergiquement en pesant fort sur le pinceau dans l’espoir que ça colle un peu, puis j’attends que ça sèche …

I will not start over.

(English follows French in this post) J’ai passé les deux dernières semaines à peindre la première couche de bleu sur les robes de Clara et les vestons de Schumann. Mais voilà que j’ai remarqué que ma peinture réagissait d’une drôle de manière. Au début, je niais un peu la chose, peut-être ne voulais-je pas vraiment le voir, mais aussi je me disais que c’était probablement normal. Mais plus mon travail avançait, plus je dus admettre qu’il y avait un problème. Jusqu’à ce que je peigne mon dernier manteau hier et que je réalise que ça ne fonctionne pas du tout. Que mon médium n’est pas supposé perler quand je le mets. Comment vais-je réussir à faire mes glacis (qui sont une mince couche de médium teinté de couleur) sur les visages si le médium ne colle pas à ma peinture ? Je me suis demandé si je n’avais pas trop mis d’eau dans ma peinture (la technique que j’utilise est la seule qui mélange huile et eau en même temps). Mais alors l’huile devrait quand même …

Meine Rose

(English follows French in this post) J’ai terminé la semaine dernière tous mes fonds noirs sur tous mes tableaux. Pour des raisons d’espace, comme je ne pouvais peindre qu’un panneau par jour, j’avais un peu de temps pour me distraire et faire autre chose. Je consulte beaucoup de textes de lieder de Schumann, j’ai un livre absolument magnifique qui regroupe tous ses chants publiés et même ceux qui ne l’ont pas été avec les traductions anglaises (parce qu’évidemment les poèmes sont en allemand). Je me suis amusée à faire de simples dessins à l’encre à partir d’illustrations de roses de Pierre-Joseph Redouté. Et en lisant LiederKreis, op. 24, j’ai eu l’idée de coudre mes croquis de roses aux textes de Schumann. Les photos ci hautes sont quelques exemples des résultats de cette exploration. Schumann a composé Liderkreis alors qu’il était séparé de Clara et qu’il ne croyait plus que leur union serait un jour possible. Le texte est très touchant. J’ai aussi fait quelques dessins de roses que j’ai joints à Myrten, op. 25. et …