Second Movement : Concert sans orchestre

(English version follows French)

Je travaille maintenant sur le deuxième mouvement de la symphonie Schumann + Wieck, mouvement qui sera présenté en 2018.

Ce mouvement désigne une période très délimitée de la vie du couple, soit celle comprise entre le mois de novembre 1835 et le 1er août 1840. Schumann fait la connaissance de Frederich Wieck, professeur de piano et père de Clara. Celui-ci promet de faire de lui, en trois ans, l’un des plus grands pianistes vivants. Schumann emménage chez Wieck et rencontre la jeune Clara. Avec le temps, un amour nait entre eux. Leur premier baiser est donné à la fin du mois de novembre 1835.

Deux ans plus tard, Schumann demande la main de Clara, mais le refus de Frederich Wieck est catégorique. Il interdit aux amoureux de se voir et envoie Clara en tournée à travers l’Europe pour séparer les amants. Tout ceci ne fait qu’intensifier les sentiments amoureux du couple. Pendant 3 ans, Schumann et Clara entretiendront une correspondance secrète et enflammée où ils s’échangeront des lettres et des compositions musicales.  Schumann, visiblement inspiré, rédigera de grandes œuvres pour piano.
En 1839, le couple porte plainte contre Wieck pour refus de consentement au mariage. Le jugement leur est favorable le 1er août 1840 et ils s’unissent le 12 septembre de la même année.

La pièce musicale de Robert Schumann que j’ai choisi d’associer à cette période est la Sonate pour piano n° 3 en fa mineur, op. 14 aussi appelée Concert sans orchestre. Composée en 1836, cette œuvre musicale place Clara à l’avant-plan : la Sonate compte cinq mouvements, dont un lent encadré de deux scherzos. Or, ce mouvement lent est un ensemble de variations sur un thème composé par Clara Wieck.


I am now working on the second movement of the Schumann + Wieck Symphony, a movement that will be presented in 2018.

This movement represents a very specific period of the lovers’ lives, between November 1835 and August 1840. Schumann encounters Frederich Wieck, a piano teacher and Clara’s father. Wieck promises to turn Schumann into one of the greatest piano players. Schumann moves into his house to study. There he meets young Clara and over time, they start sharing feelings of deep affection. Their first kiss is given in November 1835.

Two years later, Schumann asks Clara’s hand, but Wieck brutally refuses. He forbids the lovers to see each other and sends Clara on tour around Europe to separate them. However, this only intensifies their romantic feelings. For 3 years, Schumann and Clara held a secret and fiery correspondence of passionate letters and musical compositions. Schumann, inspired, wrote beautiful piano works.

In 1839, the couple filed a complaint against Wieck for refusing to consent to their union. The judgment was favorable to Schumann and Clara. They married on August 1, 1840.

The musical score I chose to represent this period is the Piano Sonata n° 3 in F minor, Op. 14, also called Concert sans orchestre. Composed in 1836, this work puts Clara on the foreground: the Sonata counts 5 movements, one slow framed by 2 scherzos. Thus this slow movement is an ensemble of variations based on a theme composed by Clara Wieck.