Deuxième mouvement | Spiegelbild

Spiegelbild, qui désigne le reflet d’un miroir en allemand, s’attarde à une période de trois ans dans la vie de Robert Schumann et Clara Wieck. Éperdument amoureux, il leur était absolument interdit de se voir et leur seul moyen de communication était une correspondance secrète. Cette correspondance démasque à quel point la musique les unissait et surtout combien leurs deux âmes étaient soudées et semblables, comme si elles étaient le reflet miroir l’une de l’autre. 

Spiegelbild est une véritable exposition-concert. Tristan et Marie interprètent devant public trois pièces musicales composées par Schumann et Clara, soit la Sonate no. 3 en fa mineur et la Fantaisie en do majeur de Robert Schumann et la deuxième Romance de l’opus 11 de Clara Wieck . Ils  proposent également des explications et des commentaires, mais principalement des lectures d’extraits de lettres passionnées que s’est échangées le couple.


Spiegelbild, meaning mirror reflection in German, covers a three-year period into Robert Schumann and Clara Wieck’s life. Madly in love, they were strictly forbidden to see or talk to each other and their only means of communication was through a secret correspondence. These letters reveal how intensely music united them but also uncovers how their two souls were connected and resemblant as if each was the mirror reflection of the other.

Spiegelbild is a true concert exhibit. Tristan and Marie interpret three musical pieces composed by Schumann and Clara (Schumann’s Sonata number 3 in F minor and his Fantasie in C major and Clara’s second Romance Op. 11). They also offer commentaries and explanations but mostly, they read excerpts of passionate letters exchanged by the lovers.