All posts tagged: background

Meine Rose

(English follows French in this post) J’ai terminé la semaine dernière tous mes fonds noirs sur tous mes tableaux. Pour des raisons d’espace, comme je ne pouvais peindre qu’un panneau par jour, j’avais un peu de temps pour me distraire et faire autre chose. Je consulte beaucoup de textes de lieder de Schumann, j’ai un livre absolument magnifique qui regroupe tous ses chants publiés et même ceux qui ne l’ont pas été avec les traductions anglaises (parce qu’évidemment les poèmes sont en allemand). Je me suis amusée à faire de simples dessins à l’encre à partir d’illustrations de roses de Pierre-Joseph Redouté. Et en lisant LiederKreis, op. 24, j’ai eu l’idée de coudre mes croquis de roses aux textes de Schumann. Les photos ci hautes sont quelques exemples des résultats de cette exploration. Schumann a composé Liderkreis alors qu’il était séparé de Clara et qu’il ne croyait plus que leur union serait un jour possible. Le texte est très touchant. J’ai aussi fait quelques dessins de roses que j’ai joints à Myrten, op. 25. et …

Painting the backgrounds

(English version follows French in this post) J’ai terminé ma première couche de blanc la semaine dernière sur tous mes tableaux. J’ai hésité entre commencer ma deuxième couche de blanc (je dois donner trois couches en tout avant de mettre la couleur sur mes personnages) et commencer à peindre mes fonds maintenant. La coloration du fond a une incidence sur l’aspect des personnages, j’ai donc finalement décidé de les peindre maintenant. Dans mes essais de peinture, je les avais peint en noir à l’acrylique avant de commencer l’huile, mais je trouvais le résultat final trop foncé et donc j’ai décidé, à la dernière minute, de faire sur mes “vrais” tableaux un encollage (pour fixer mon dessin) couleur terre de sienne sur toute la surface. C’est une option que je n’avais pas testée lors de mes essais de peinture, j’étais donc une peu inquiète du résultat. Cette semaine, j’ai appliqué un bleu semi-transparent pour voir si je ne pouvais pas jouer avec les variations de tonalités de l’encollage terre-de-sienne. Je suis satisfaite des résultats. Je devrai …

Grisaille technique

(La version française suit) I had an amazing week at the Atelier Jacques Lajeunesse! I am really glad I went to learn this other painting technique, it will really help me out for the series I am working on. This is the not-yet-finished-study that I did over there. J’ai passé une incroyable semaine aux Ateliers Jacques Lajeunesse. Je suis vraiment heureuse d’avoir appris cette autre technique ancienne de peinture, puisqu’elle me servira véritablement pour l’élaboration de la série de toiles sur laquelle je travaille présentement. Voici une photo de mon étude non terminée.

In the studio today and leaving to art summer school

(La version française suit) I am very excited as I am leaving next week for an intensive week long summer class on another painting technique called “grisaille” with my favorite art teacher, Jacques Lajeunesse. “Grisaille is a term for painting executed entirely in monochrome or near-monochrome, usually in shades of grey. It is particularly used in large decorative schemes in imitation of sculpture. Many grisailles in fact include a slightly wider colour range. A grisaille may be executed for its own sake, as underpainting for an oil painting (in preparation for glazing layers of colour over it), or as a model for an engraver to work from. “Rubens and his school sometimes use monochrome techniques in sketching compositions for engravers.”[2] Full colouring of a subject makes many more demands of an artist, and working in grisaille was often chosen as being quicker and cheaper, although the effect was sometimes deliberately chosen for aesthetic reasons. Grisaille paintings resemble the drawings, normally in monochrome, that artists from the Renaissance on were trained to produce; like drawings they can also betray the hand of a less talented assistant more easily than a fully …