Meine Rose

IMG_2385

IMG_2435

fullsizeoutput_3389

IMG_2645

IMG_2666

(English follows French in this post)

J’ai terminé la semaine dernière tous mes fonds noirs sur tous mes tableaux. Pour des raisons d’espace, comme je ne pouvais peindre qu’un panneau par jour, j’avais un peu de temps pour me distraire et faire autre chose. Je consulte beaucoup de textes de lieder de Schumann, j’ai un livre absolument magnifique qui regroupe tous ses chants publiés et même ceux qui ne l’ont pas été avec les traductions anglaises (parce qu’évidemment les poèmes sont en allemand). Je me suis amusée à faire de simples dessins à l’encre à partir d’illustrations de roses de Pierre-Joseph Redouté. Et en lisant LiederKreis, op. 24, j’ai eu l’idée de coudre mes croquis de roses aux textes de Schumann. Les photos ci hautes sont quelques exemples des résultats de cette exploration.
Schumann a composé Liderkreis alors qu’il était séparé de Clara et qu’il ne croyait plus que leur union serait un jour possible. Le texte est très touchant. J’ai aussi fait quelques dessins de roses que j’ai joints à Myrten, op. 25. et à Dichterliebe, op. 48. J’ai trouvé avant-hier une série de chants que Clara et Robert ont composé conjointement peu de temps après leur mariage, Liebesfrühling, op. 37. Les poèmes sont absolument sublimes et émouvants et je compte bien coudre des illustrations de roses sur ces textes-là aussi.

Sinon, hier j’ai commencé à appliquer de la couleur sur mes portraits ! Enfin, après plusieurs mois à peindre en noir et blanc, c’est agréable de voir les personnages prendre vie. Bon, j’en suis à colorer les vêtements, la robe de Clara et le veston de Schumann, j’attends pour amorcer les visages. Voilà un petit moment que je n’ai pas peint avec précision et je veux me refaire une main avant de m’attaquer aux menus détails. Quand je ne peins pas pendant un certain temps, j’ai toujours le sentiment que je ne sais plus comment faire et que je vais complètement rater. Et donc de commencer par les vêtements est une façon de me remettre le métier dans les doigts sans prendre trop de risques.


I finished painting all my black backgrounds last week. For space reasons, I could only paint one panel per day, so I found myself with a bit of time to kill. I enjoy reading Schumann’s lieder, I have this absolutely beautiful book containing all his songs with translations (because the poems are in German). I drew for fun some roses in ink based on Pierre-Joseph Redouté’s illustrations. And while deciphering Liederkreis op. 24, I had the idea of sewing my flower drawings to Schumann’s texts. The pictures up here are an example of the results of this exploration.

Schumann composed Liderkreis while he was separated from Clara and thought that their marriage and union was an impossibility. The poems are very moving. I also stitched some drawings to lines from Myrten op. 25 and Dichterliebe op. 48.

I found two days ago a series of lieder that Clara and Robert wrote together in the year following their wedding, Lebesfrühling op. 37. The texts are sublime and poignant and I wish to sew some illustration to these too.

Yesterday I started applying color on my portraits! Finally, after many months of black and white painting, it is nice to see these two come to life. Well, I am only coloring the clothes now, Clara’s dress and Robert’s jacket. I am waiting to work on the faces. It has been awhile since I have really painted with precision and I want to practice a little before I attack the details. When I don’t paint for some time, I always have the feeling that I don’t know how to do it anymore and that I will mess everything up. And so starting with the clothes is a way of developing the skills without taking much risk.

About time

img_0662
The 5 claras
img_0663
Clara #1
img_0676
All the finished imprimaturs
img_0690
And then I started to paint

 

(English follows French in this post)

Voilà que j’ai maintenant commencé à peindre cette série de toile. J’ai finalement terminé la Clara #1 la semaine dernière. J’ai également donné une couche de terre de sienne sur tous les dessins pour faire l’imprimatura. Et alors que j’étais à peindre ma première Clara, je me suis reculée pour avoir une vue d’ensemble, et, du coup, j’ai réalisé que ça allait être drôlement long tout ça!


I started to paint this series of paintings. I finally finished that Clara #1 last week. I also covered all the drawings with terre de sienne to make the imprimatura. And as I was painting my first Clara, I stepped back to have a better view of the ensemble, and I realized then that it will be a long time before I finish!

One step back…

Starting over a new panel
The whole in the panel and the faulty little bench
The Schumann number 4 I finished last week
Putting the finishing touches before I paint these Schumanns
My five Schumanns

(Click on title for more pictures)

(English version follows French in this post)

J’ai terminé mon dernier Schumann la semaine dernière. J’étais pas mal contente. J’avais aussi décidé de finalement refaire cette Clara numéro 1, parce que le dessin m’énervait trop, parce que je trouvais qu’il n’était pas tout à fait à la hauteur des autres Clara. Pour être certaine de ne pas changer d’idée, j’ai recouvert ce dessin de peinture. Plus le choix ainsi de le refaire. Je retravaille donc mon fond, pour qu’il soit prêt à être dessiné cette semaine. Mardi matin je suis bien heureuse de pouvoir être très tôt dans mon atelier pour travailler. Je suis enfin prête à refaire ce dessin. Je calcule que la semaine prochaine je pourrai commencer à peindre.  Mais voilà que le panneau tombe sur un petit tabouret, ce qui fait un beau gros trou dans mon panneau de bois. Impossible d’utiliser cette surface. Je dois donc retravailler une nouvelle surface, refaire mon encollage, ré-appliquer mes couches de gesso. C’est ce que j’ai fait toute la semaine. La surface sera prête lundi prochain. Je recommencerai donc ma dernière Clara la semaine prochaine. Disons que ce n’était pas ma meilleure semaine…


I finished my last Schumann last week. I was quite happy. I also finally decided to redo that Clara drawing, it was annoying me, I didn’t think it was as nice as the other Claras. To make sure I would not change my mind, I applied paint over it. No more choice then to redo it. I reworked the wood panel, for it to be ready to be drawn on this week. Tuesday morning, I was really happy to be early in my studio to work on this drawing. I figured I could start painting next week. But the panel fell on a little bench and it made a huge hole. Which makes it impossible to use now. I had to rework another panel, put on the glue coatings and the gesso coatings. Finally it is what I ended up doing all week. The surface will be ready on Monday. I will hence start this Clara next week. Let’s just say this was not my best week…

An artist’s dilemma

The five Claras
Clara #4

(English version follows French)

J’ai terminé le dessin de ma dernière Clara hier, Clara #4. Il ne me reste que le dessin d’un autre Schumann à exécuter (dessin que je ferai la semaine prochaine) et ensuite je serai prête pour commencer à les peindre. Mais le premier dessin que j’ai fait, ma Clara #1, ne me satisfait pas. Il y a plein d’erreurs, je le trouve mal fait. Je sais que je peux corriger ces erreurs en peinture, mais je me dis que je commencerais à peindre déjà en corrigeant, et puis je me demande si ça ne peut pas faire une différence à la fin avec les autres Clara. Si le tableau ne sera pas moins beau que les autres justement. Je veux que les tableaux soient tous du même niveau d’adresse. Ainsi je considère fortement refaire ce dessin de Clara #1. Le problème est que je devrai le dessiner au verso de la porte, qui n’a pas été traité. Et donc je devrai appliquer toutes mes couches de colles et de gesso et sabler entre avant de pouvoir commencer. Ce qui, en gros, signifie beaucoup de travail, ce qui me tente définitivement moins, et ce qui signifie que je retarde mon échéancier de deux semaines. Alors je ne sais pas trop quoi faire. Je vais y réfléchir cette semaine en dessinant mon dernier Schumann. Mais déjà, je me lève ce  matin en me disant que si je ne refais pas cette Clara, elle va toujours m’énerver. Et puis, ça représente quoi deux semaines de travail quand on a un projet qui dure quatre ans? Rien. Je crois bien que je vais la refaire…


I finished yesterday ma last Clara drawing, Clara #4. I have one more Schumann drawing to execute (drawing that I will be doing next week) and then I will be ready to start painting them. But the first drawing I made, my Clara #1, does not meet my requirements. I see it is full of mistakes, I find it badly executed. I know I can correct theses mistakes with paint, but then I tell myself that I will start painting in a “correction mode”, and I wonder if that can make a difference in the end with the other paintings. Maybe it’ll be odd looking. I want all the paintings to look the same. Thus, I consider very strongly redoing this Clara #1. The problem is that I will need to do it on the back of the wood panel. The side that has not been treated. Which means I will have to put all the coats of glue, and of gesso, and to sand in between before I can start drawing. Which is long. And a lot of work. I don’t know if I feel like it. And I would be putting off my schedule for 2 weeks. I don’t know what to do. I will think about it this week while drawing my Schumann. But already this morning I wake up thinking that if I don’t redo it, it will bug me every time I look at it. And what is two weeks in a project that takes four years to execute? Nothing. I think I’ll redo it…

Slowly but Surely 


Voilà. Juste pour dire que les choses avancent bien. J’en suis toujours aux dessins. J’ai terminé quatre panneaux sur 10. Je commence le cinquième demain matin. Je publie plus régulièrement des photos de ma progression sur Instagram, plus souvent qu’ici en fait, comme je n’ai pas nécessairement grand chose à dire, sinon que tout va bien!

Just to say that things are progressing well. I am still drawing. I have finished 4 panels of 10. I will start the fifth panel tomorrow morning. I publish pictures of my progress more often on Instagram, more often then here that is, since I don’t have much to say except that everything is under control!

Hopefully the last test painting

img_7576img_7575(Le français suit l’anglais)
I started a couple of weeks ago a test painting with Clara. Things were going well with my Schumann. It made me see things differently and I want to test out some of these findings on Clara before I start the whole series, for real. This should be my last test painting. I feel like I keep saying that, but this time hopefully it is true… because I estimate that it will take me 20 months to paint the real series and so I kinda want to get started soon if I don’t want to spend my lifetime on this movement. Really. Up here is a picture of the drawing / underpainting. I am further than that, but I am not ready to share the progress of this painting and so I will wait until it is more finished to post pictures of it here.

J’ai commecé il y a quelques semaines un essai de peinture avec ma Clara. Les choses se passaient bien pour mon Schumann. J’ai découvert en le travaillant des aspects que je voulais explorer sur Clara avant d’entamer ma vraie série. Ceci devrait être mon dernier essai. J’ai le sentiment de toujours dire que ce sera mon dernier essai, mais cette fois-ci, j’espère sincèrement que ce sera vrai… j’estime que ça me prendra 20 mois pour peindre ma vraie série de toiles et donc il faudrait bien que je commence vite si je ne veux pas passer toute une vie sur ce mouvement. Sérieusement. Ci-haut, j’ai mis une photo du dessin sur ma toile. Je suis beaucoup plus avancée que ça, mais je ne suis pas prête à partager ici mes progrès, je préfère attendre que le tableau soit plus avancé. C’est donc à suivre.

Books that influenced my art making

img_7565_fotor

I had the idea of creating this Schumann and Wieck huge project after reading 2 things. First, there was an article published in the newspaper in 2010 about Schumann’s bicentenary celebrations that were to be held in the Quebec Province. I did not know much about Schumann. To be honest, I could have not told you the difference between Schumann and Schubert (funny how things changed and now I don’t understand how I could have mistaken the two!). I definitely knew nothing about Clara and I was quite surprised to learn that back then she was quite the star in the couple (I remember thinking History forgets fast about women’s achievements). The article was so well written, I remember getting “emotional” as I was reading it. (Here is the link to the article, if you are interested, but it’s in french)
At the same time, I was reading neuroscientist Semir Zeki’s amazing book: The Splendors and Miseries of the Brain: Love, Creativity and the Quest for Human Happiness. I am not sure how to explain this book, I would say it is about the role of art, love and creativity for the human brain. Anyhow, it had quite an influence on me, and I decided right then to paint about Schumann and Clara’s love and I decided that it would be big. I mean huge. It had to be. Six years later I am even more satisfied with my decision and more and more intrigued and interested about Neuroesthetics. Schumann is definitely a good study subject as he is from the romantic era, where emotions and imagination where primary purposes in art, and the Sublime was an ideal to attain. I am not sure what I am looking for yet, studying this field and reading so much about Schumann and classical music, Romanticism, the Sublime and Neuroesthetics, but it is slowly starting to make sense to me. In another great book, David Deutsch’s The Beginning of Infinity, I read that art, in it’s way of searching for Beauty might be in a way searching for Universal Truths.  Maybe that is what I am looking for.

Anyhow, all this to tell you that I am reading right now an amazing book (yes, another one!)  by Eric Kandel: The Age of Insight: The Quest to Understand the Unconscious in Art, Mind, and Brain, from Vienna 1900 to the Present. Eric Kandel is also a neuroscientist interested in understanding how art and creativity relate to the brain. I am not yet finished with this one, but I am so enthusiastic and interested in it, that I just had to share. Maybe some of you find these topics captivating too…? Surely if you are interested in art, the brain and the emotions, this is a book to read!


J’ai eu l’idée de créer ma série sur Schumann après avoir lu 2 choses. Tout d’abord, un article avait été publié dans Le Devoir en 2010 à propos des célébrations au Québec organisées pour le bicentenaire de Schumann. Je ne connaissais pas grand chose sur Schumann. À dire vrai, je ne faisais même pas la différence entre lui et Schubert (c’est drôle comme les choses changent vite, aujourd’hui je ne comprends même pas comment je pouvais les mélanger). Je ne savais définitivement rien à propos de Clara, j’avais été très surprise d’apprendre que c’était elle la vedette du couple (je me rappelle penser que l’Histoire oublie vite les exploits féminins). L’article était si bien écrit, j’avais définitivement été touchée en le lisant. Vous pouvez juger pour vous même et lire l’article ici.

Au même moment, je lisais le livre du neuro-scientifique Semir Zeki, The Splendors and Miseries of the Brain: Love, Creativity and the Quest for Human Happiness. Je ne sais pas vraiment comment expliquer ce livre, je dirais que c’est à propos du rôle de l’art et de la créativité pour le cerveau humain. Enfin, disons que le livre a eu une grande influence sur moi et que j’ai décidé sur le champ que j’allais peindre à propos de la relation amoureuse de Schumann et Clara et que ça serait gros. Énorme. Il le fallait. Six ans plus tard, je suis encore plus satisfaite de cette décision et toujours plus intéressée et intriguée à propos de la Neuroesthétique. Schumann est définitivement un bon sujet d’étude si ce n’est que parce qu’il est de l’époque romantique, où les émotions et l’imagination étaient des buts principaux en art et où le Sublime était un idéal à atteindre. Je ne sais pas encore ce que je recherche exactement, à étudier et lire tant d’ouvrages à propos de Schumann, la musique classique, la période romantique, le Sublime et la Neuroesthétique, mais les choses commencent petit à petit à se mettre en place. Justement, dans un autre excellent livre, celui de David Deutsch, The Beginning of Infinity, j’ai lu que l’art, dans sa quête de l’idéal de beauté recherche d’une certaine façon la Vérité universelle. Peut-être suis-je à la recherche de ça?

Enfin, tout ça pour vous dire que je suis en train de lire un autre livre ultra intéressant celui là de Éric Kandel, The Age of Insight: The Quest to Understand the Unconscious in Art, Mind, and Brain, from Vienna 1900 to the Present. Eric Kandel est aussi un neuro-scientifique  intéressé à comprendre comment l’art et la créativité interagissent au niveau du cerveau. Je n’ai pas encore terminé ce livre, mais j’en suis si enthousiaste que je devais le partager. Qui sais, je ne suis sûrement pas la seule à m’intéresser à ces sujets. Ainsi, si les arts, la créativité et les émotions vous interpellent, c’est définitivement un livre à lire!