In the studio (this week and last week)

Hand study number 2
Hand study number 2
In the studio
Nice to see some work starting to pile up in my studio!
Home was transformed into a photo studio for my portraits of Clara Wieck
Home was transformed into a photo studio
Hand study number 3 in progress
Hand study number 3 in progress
Hand study in progress with larger view
Hand study in progress with a larger view… gives some perspective on the size of the work.

(La version française suit)

Last week was hectic, filled with appointments of all sorts and it was kind of hard to work seriously. I did manage to do another hand study in graphite, charcoal and pastel. My daughter thought I drew the thumb wrong (it’s too pointy she says). But after showing her my reference photo, she saw that I was not misrepresenting the hand. I love the pointy thumb, it is what makes these hands special (a part from the fact that they are a pianist’s hands).

This week was a little better for studio work. My model came on Tuesday, the one who will be my Clara Wieck for my paintings. We dressed her up and fixed her hair Clara like and I took a good roll of pictures. The results are great. I am excited to start some drawing studies with these references to see how it works out. If all is well after the drawings, I shall start some painting studies soon.

Still, I have not finished the hand studies I promised myself to do. So the rest of the week I worked on this pair of hands in graphite and charcoal on paper (not yet finished). Same hand model… see those thumbs? I love it 😉


La semaine dernière fut chaotique. Remplie de rendez-vous de toute sorte, il fut quasi impossible de travailler sérieusement dans l’atelier. J’ai quand même réussi à faire une autre étude de main en graphite, fusain et pastel. Ma fille croyait que j’avais mal dessiné le pouce (il est trop pointu, me dit-elle), mais après que je lui eu montré ma référence photographique elle s’est rendue à l’évidence: je n’ai rien inventé. J’aime bien ce pouce rebelle, il rend cette main différente et spéciale (outre le fait que ce soit une main de pianiste!).

Cette semaine fut un peu plus simple pour le travail d’atelier. J’ai reçu ma modèle mardi, celle qui pose pour la Clara Wieck de mes prochains tableaux. Nous l’avons habillée et coiffée dans le style Clara et j’ai pris plusieurs photographies qui me serviront de références. Les résultats sont excellents. J’ai très hâte de commencer les premiers essais dessins voir ce que ça donne. Et si ces derniers vont bien, je vais commencer les essais en peinture bien vite!

Reste que je n’ai pas terminé toutes les études de mains que je m’étais promise de faire et donc le reste de la semaine j’ai travaillé sur ces deux mains (qui ne sont pas terminées). Toujours le même modèle… voyez ces pouces? J’adore 😉

My New Etsy Shop

I just opened an Etsy Boutique where you can buy limited prints on plexiglass of my flower photographs. Soon, I will also be selling original drawings! You can visit my shop here:


Je viens d’ouvrir une boutique sur Etsy où je vends des impressions limitées sur plexiglass de mes photographies de roses. Bientôt, vous pourrez aussi y acheter des dessins originaux! Vous pouvez visitez la boutique en cliquant sur le lien ici:

Pictures of the opening show

Voici quelques photos de la soirée du vernissage, le 20 novembre 2014. /// Here are some pictures of the opening show.

The Schumann+Wieck Symphony

(La version française suit la vidéo ci-dessous)

Marie-Hélène Sirois’ Schumann and Wieck’s Symphony, which allies painting and music, is a celebration of Robert Schumann and Clara Wieck’s life and works and is an illustration of art’s richness and interactivity.

Notorious German composer, Robert Schumann and his wife, virtuoso pianist Clara Wieck, lived a complex and passionate love affair in spite of Clara’s father firm opposition to their union and of Schumann’s later illness. Their relationship is the foundation for four series of paintings through which are represented, as a symphony in four movements,  the transformation of the couple’s feelings through the important events that shaped their relationship.

Schumann’s music holds a crucial place in the project. Each visual movement is associated with and inspired by one of his musical scores.

The First Movement, called Le Prélude, was introduced in November 2014. It was joined to Schumann’s Opus 82, Waldszenen (Forest Scenes).

Marie-Hélène Sirois is now working on the Second Movement, Concert sans orchestre, linked to the Piano Sonata n°3, Op. 14, where she examines the obstacles that amplify desire, the complementarity of artists sharing the same passions and the way imagination transforms and idealizes the other when lovers are parted.


La Symphonie Schumann + Wieck de Marie-Hélène Sirois, qui allie peinture et musique, se veut à la fois une célébration de la vie et de l’œuvre de Robert Schumann et de Clara Wieck ainsi qu’une démonstration de la richesse des arts et de leur interaction.

Le célèbre compositeur allemand Robert Schumann et son épouse, la pianiste virtuose Clara Wieck, ont, en effet, connu une relation amoureuse complexe et passionnée en dépit de l’opposition du père de Clara à leur union et de la maladie qui les a frappés au cours de leur vie. Leur relation sert de fondement à quatre séries de toiles à travers lesquelles sont représentées, à la façon d’une symphonie en quatre mouvements, les différentes étapes de leur histoire d’amour.

 La musique de Schumann occupe une place prépondérante dans ce projet. Chacun des quatre mouvements visuels est associé à une de ses partitions et s’en inspire.

Le premier mouvement de cette série, Le Prélude, a été présenté en novembre 2014. Il était associé à l’Opus 82, Waldszenen (Scènes des bois).

Marie-Hélène Sirois travaille maintenant sur son deuxième mouvement, Concert sans orchestre, lié à la Sonate n°3, Opus 14. Elle se penche sur les entraves qui amplifient le désir, la complémentarité d’artistes partageant les mêmes passions ainsi que la façon dont l’imagination transforme et idéalise l’Autre lorsque deux amoureux sont séparés.